Chargement...

Quels sont les risques d’envisager de vendre un bien immobilier soi-même ?

Interview de Monsieur Max Della Ricca, responsable du service des ventes chez DHR Immobilier SA. 

  • Est-ce que la fixation d’un prix de vente et la publication d’annonces sur les portails immobiliers suffisent pour vendre son bien ?

Non, il est vivement recommandé de faire appel à un courtier d’une agence immobilière membre USPI qui saura déterminer un prix de vente juste, mettra en valeur le bien notamment en effectuant des photos professionnelles, mettra à profit son important réseau afin de trouver dans les plus brefs délais un acheteur et publiera une annonce attrayante pour éveiller l’intérêt d’un maximum de clients potentiels. Les sociétés proposant des forfaits ou les outils d’estimation en ligne laissent croire que vendre sa propriété est très simple et que les honoraires d’un courtier d’une agence immobilière sont trop élevés. En réalité, le courtier évitera bien des déconvenues au propriétaire. En effet, la vente d’un bien immobilier est complexe. Est-ce que le propriétaire est prêt à accueillir un grand nombre de visiteurs dans sa maison, de répondre aux demandes d’inconnus, faire face à des acheteurs qui n’hésiteront pas à faire ressortir les défauts du bien dans l’optique de faire baisser le prix de vente ? Il est connu que sans l’intervention d’un professionnel de l’immobilier, l’acheteur aura plus de faciliter à faire baisser le prix. Par ailleurs, le courtier dispose de connaissances techniques et juridiques qui lui permettront de renseigner utilement l’acheteur et son important réseau permettra de trouver rapidement un acquéreur et de limiter le nombre de visites. Enfin, le fait que la rémunération du courtier dépend de la conclusion de la vente le motivera davantage à trouver un acheteur.

  • Est-ce que les différentes procédures de vente demandent des connaissances spécifiques ? 

Oui, dans la procédure de la vente d’un bien, il faut des connaissances spécifiques qui vont de la connaissance actuelle du marché immobilier à son évolution. En outre, le courtier possède des connaissances couvrant les techniques du bâtiment, les aspects financiers et juridiques. En raison de la somme d’argent investie et de la complexité des transactions, la vente d’une propriété mérite qu’on la planifie soigneusement et surtout que les clients acheteurs et vendeurs soient bien accompagnés. La présence d’un courtier en immobilier permet de réussir une transaction immobilière tout en profitant d’une sécurité et d’une tranquillité d’esprit inégalées.

  • Quels sont les risques majeurs de vendre sans l’aide d’un courtier d’une agence immobilière membre de l’USPI ? 

Le risque majeur est que le bien soit mal estimé, sous-évalué et vendu en dessous de sa réelle valeur ou, au contraire, surestimé et stagne sur le marché de la vente. En outre, le droit de l’immobilier et un domaine complexe. Nombreux sont les documents et les actions nécessaires pour mener à bien une transaction. Par exemple, le CECB, la LPPPL, le registre foncier avec les servitudes et les mentions, l’acte authentique, les cédules hypothécaires et l’imposition du gain immobilier sont des éléments complexes que seul un professionnel de l’immobilier saura maîtriser.

  • Quels sont les plus-values que peut apporter un courtier d’une agence immobilière membre de l’USPI lors de la vente d’un bien immobilier ?

En mandatant un courtier professionnel, le client vendeur aura un mandataire intéressé à vendre son bien a? sa juste valeur et dans les meilleurs délais. Le courtier rémunéré à la commission est un gage de sécurité car sa rémunération dépend uniquement de la conclusion du contrat de vente. En définitive, le courtier immobilier est un négociateur aguerri, disposant de solides connaissances et d’un vaste réseau d’acheteurs, qui fera économiser beaucoup de tracas et de temps au propriétaire.